EVOLIS Lille

LILLE | L’étude marché du 3ème trimestre 2023

Partager
Nos études de marché
EVOLIS LILLE (59)

Malgré les incertitudes économiques persistantes en 2023, le marché des bureaux de l’agglomération lilloise a mieux résisté qu’attendu.

Après un début d’année en demi-teinte, l’activité transactionnelle a renoué avec un certain dynamisme durant la période estivale, pendant laquelle environ 57 600 m² ont été commercialisés (incluant les compte-propres). Au total, environ 150 930 m² de bureaux ont été transactés en 2023 : un volume en baisse de 34 % par rapport à l’an passé, mais en phase avec la moyenne quinquennale à période comparable.

La baisse d’activité constatée par rapport à 2022 ne doit pas être surinterprétée comme un signe de ralentissement du marché. Le 1ᵉʳ semestre 2022 avait notamment été animé par plusieurs opérations d’envergure en compte-propre, dont les 40 000 m² de la future Cité administrative de Lille. Il était ainsi difficile d’imaginer que ces transactions XXL allaient se répéter en 2023. En excluant ces opérations, la demande placée enregistrée en 2023 n’accuse qu’un repli annuel très limité de 4 %.

Malgré la prépondérance du marché de seconde main (49 % de la demande placée), il faut noter que le marché de première main grignote de plus en plus de part dans la demande placée, ce qui témoigne de l’appétence toujours forte des utilisateurs pour les bureaux neufs ou restructurés.

Géographiquement, la centralité et la proximité avec les nœuds de transports en commun demeurent des critères essentiels de recherche pour les entreprises. Au T3, les secteurs centraux Lille et Euralille, quartiers d’affaires les plus établis de l’agglomération, concentrent près de la moitié de la demande placée. Disposant d’une offre immédiate plus abondante que ces voisins, le secteur Villeneuve d’Ascq tire également son épingle du jeu, avec près de 11 200 m² commercialisés en 3 mois. Enfin, le secteur Rocade Nord-Ouest ferme le podium avec 8 500 m² commercialisés en 3 mois : ce secteur, bénéficiant d’une très bonne desserte routière et disposant d’importants parcs d’activités, confirme son attractivité auprès des entreprises.

En ce qui concerne les disponibilités, l’offre immédiate neuve ou livrable sous 3 mois, atteint près de 103 700 m², affichant ainsi une progression de 12 % en un an. Concentrant 42 % des espaces vacants neufs et restructurés, Villeneuve d’Ascq s’affirme comme le principal réservoir de mètres carrés neufs. Cette configuration s’explique par la livraison de plusieurs grands programmes à l’image de l’ensemble The Cloud City (12 800 m²).

Dans la continuité des trimestres précédents, les valeurs locatives sont orientées à la hausse et les écarts entre le marché du neuf et du 2nde main tendent à se réduire.  Les surfaces de 1ère main se louent aux alentours de 160 €/m²/an en périphérie et 260 €/m²/an dans le centre de Lille. La tendance est similaire sur le marché de seconde main : les valeurs locatives sont généralement comprises entre 85 et 150 €/m²/an en dehors de Lille et peuvent grimper jusqu’à 220 €/m²/an en fonction de l’emplacement géographique.

Sources : INSEE, OBM – CCI Grand Lille Hauts-de-France, EVOLIS.

Téléchargez notre étude

Retrouvez également nos études sectorielles sur simple demande !
Contactez-nous au 01 81 72 00 00 ou par mail à l’adresse suivante : etudes@evolis.fr

BORDEAUX | L’étude du marché Investissement & Utilisateur au 1er semestre 2024
BORDEAUX | L’étude du marché Investissement & Utilisateur au 1er semestre 2024
Le 23/07/2024 à 14:39
Lire la suite
ÎLE-DE-FRANCE | L’étude du marché Investissement & Utilisateur au 1er semestre 2024
ÎLE-DE-FRANCE | L’étude du marché Investissement & Utilisateur au 1er semestre 2024
Le 19/07/2024 à 12:23
Lire la suite
INVESTISSEMENT IMMOBILIER | L’étude du marché national au 1er semestre 2024
INVESTISSEMENT IMMOBILIER | L’étude du marché national au 1er semestre 2024
Le 19/07/2024 à 12:14
Lire la suite