LYON | L’étude du marché au 1er trimestre 2023

Partager
Nos études de marché
EVOLIS LYON (69)

Après une excellente année 2022 ; le marché des bureaux de l’agglomération lyonnaise a réalisé une contreperformance assez notable en ce début d’année 2023.
Au total, 114 signatures ont été enregistrées, soit un volume commercialisé de 44 000 m². Par rapport à la même période l’an passé, le marché accuse un repli annuel de 41 %. Plusieurs éléments viennent éclairer cette chute de la demande placée, avec comme premier facteur aggravant, la dégradation de l’environnement économique. Bon nombre de décideurs se sont ainsi montrés plus frileux qu’à l’accoutumée, préférant différer leur projet immobilier dans l’attente d’une plus grande lisibilité du contexte économique. Ce phénomène est particulièrement notable sur le segment des grandes transactions, qui joue traditionnellement un rôle primordial dans la bonne orientation du marché. Concernant les valeurs locatives, la contraction notable de l’activité a entraîné un relatif repli des loyers : la majorité des bureaux de 1ère main continuent de se louer entre 150 €/m²/an en périphérie et 250 €/m²/an dans le centre de Lyon. Les signatures sur des immeubles prime dans les quartiers de la Part-Dieu ou de la Presqu’Île Nord, dont les valeurs locatives gravitent entre 280 €/m²/an et 320 €/m²/an sont aujourd’hui plus limitées.

La situation est assez similaire concernant le marché des locaux d’activités : alors que l’exercice 2022 avait enregistré un niveau d’activité correct, le début 2023 s’est révélé bien plus terne. Totalisant 67 700 m² pour 87 signatures contre 114 l’an passé : ce résultat trimestriel accuse un repli de 35 % par rapport au T1 2022 et se révèle inférieur de 33 % à la moyenne quinquennale. Ce ralentissement du marché est notable sur toutes les tranches de surface, à commencer par le créneau > 5 000 m² en repli annuel de 71 %. Alors qu’au T1 2022, 4 signatures > 5 000 m² avaient été enregistrées, le dynamisme des grands utilisateurs s’est tari en 2023 et n’a pas joué son rôle de moteur de l’activité. Malgré ce début d’année en demi-teinte, les valeurs locatives restent orientées à la hausse. Le recul de l’offre disponible et la pénurie de réserve foncière brident les opportunités des utilisateurs, pesant ainsi de manière inflationniste sur les loyers et les prix de vente. Selon les données du CECIM, à la fin du T1 2023, le loyer moyen atteint 93 €/m²/an, en progression annuelle de 9 %.

Sources : Centre d’Etudes de la Conjoncture Immobilière (CECIM), Evolis

Téléchargez notre étude

Retrouvez également nos études sectorielles sur simple demande !
Contactez-nous au 01 81 72 00 00 ou par mail à l’adresse suivante : etudes@evolis.fr

EVOLIS Lille
LILLE | L’étude marché du 1er trimestre 2024
Le 13/06/2024 à 12:16
Lire la suite
Le rôle crucial du consultant chez EVOLIS Immobilier d’Entreprise
Le rôle crucial du consultant chez EVOLIS Immobilier d’Entreprise
Le 07/06/2024 à 12:40
Lire la suite
EVOLIS accompagne la Banque Wormser Frères
EVOLIS accompagne la Banque Wormser Frères
Le 07/06/2024 à 11:53
Lire la suite